Chauffages, ma vie

Maiso, jardin bien être famille

Les chauffages a bois

Entre les chauffages à bois, à bûchettes reconstituées, les plaquettes et les granulés il n’est pas commode de choisir son poêle à bois. Un foyer fermé genre insert ne travaillera pas à l’indentique qu’un poêle à granulés.

Avant de pencher le type de chauffage vous devez vous fixer quelques questions sur les économies d’énergie. Quels sont vos goûts thermiques, quel méthode de chauffage allez vous utilisez ? Comment et en à quel point allez-vous rentabiliser votre investissement ? Il subsiste quatre grands principes de style de chauffage à bois : les bûches classiques, les bûchettes reconstituées, les plaquettes et les granulés.

Examiner ses besoins thermiques :

Brutalement, les désirs thermiques sont les besoins que vous cherchez pour chauffer votre habitation. Certains d’entre vous recherchent une chaleur d’appoint couplée à une installation électrique pour tiédir le bas de la baraque par exemple. D’autres ambitionneront à faire des économies et chauffer leur maison dans sa totalité. C’est ce que nous désignons le besoin thermique. Selon vos desseins, le chauffage ne sera pas le même. Un foyer fermé comme insert ne chauffera pas de la même tournure qu’un poêle à granulés.

Quel combustible choisir : bûches bois, bûche reconstituées, ou granulés.
Quelle sera la constitution du bois utiliser pour vous chauffer ? Entre le bois qui oblige un espace de rangement et les granules plus simples à ranger, en passant par les bûchettes vous devrez vous ajuster sur le combustible à approuver.

Paiement de votre habitude de chauffage :

Vous ne vous prédisez pas l’âme d’un argentier, pourtant l’obtention d’un chauffage au bois adjure un certain investissement. Ainsi selon vos manques thermiques, vous pouvez prétendre à un crédit d’impôt.

Rendements énergétiques : Depuis une vingtaine d’années, les équipements de chauffage à bois ont notablement évolué afin de vous créer plus de chaleur et moins de consommation. Les effets énergétiques sont passés de 15 à plus de 70 %. C’est-à-dire que pour une bûche brûlée, vous cultivez 70 % de la chaleur conclue. Autre créativité : l’automatisation. En effet quelques poêles présentent des fonctionnalités d’autorégulation supportant la programmation de la température ainsi que les indicateurs de chauffe.

Poursuivez votre lecture avec notre article sur les avantages / inconvénients des chauffage à granules et poêle à bois.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le février 13, 2013 par .
<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :